Juliette, 39 ans, harcelée, licenciée, déprimée

Illustration
Illustration
Juliette, 39 ans, arrive face à moi en m’annonçant son état de déprime suite à un licenciement difficile. Assistante d’un PDG d’une PME de 20 personnes pendant I5 ans, elle apprend un beau matin que l’entreprise est vendue. Le choc pour elle et l’équipe. Aucun licenciement annoncé. Lors de la nouvelle organisation, Juliette se retrouve reléguée dans un placard avec des tâches subalternes. Elle tient un an avec des nerfs en pelote… Elle obtient enfin son licenciement mais elle est incapable d’assurer un poste d’assistante selon elle.
 A vrai dire, souffler devient sa priorité car elle doit soigner sa dépression. Quelques mois passent ainsi puis elle ne tient plus chez elle. Mais, elle n’a aucune idée de son devenir car dans sa tête, elle ne cesse de repasser le film de sa récente histoire. 
COMPETENCES ET UN PAS DE COTE, Un SESAME!

 LE CHEMIN PARCOURU -  A la 2ème séance, elle sourit, elle s’est maquillée. Je n’ai même pas le temps de lui poser une seule question tellement elle a envie de m’annoncer sa décision : « après la 1ère séance, j’étais dans une forte émotion et en ouvrant la porte de ma maison, je me suis dites que j’avais un autre avenir ailleurs. Mon licenciement devenait de l’histoire ancienne. » Juliette avait fait un pas de géant tel que la coach que je suis a pris la précaution d’évaluer cet apparent deuil du passé si rapide. L’indice fort pour le coach est la capacité de mise en action du coaché. Elle a continué sur sa lancée et nous avons élaboré un projet professionnel : Juliette a accepté de faire un pas de côté et d’envisager l’assistanat commercial. 

 LE RESULTAT - elle a fait le tour de ses compétences - elle a repris le goût de s’occuper d’elle - elle a retrouvé son leadership tonique pour une petite équipe 

 LES BENEFICES DE JULIETTE - elle a rapidement fait le deuil de son passé - elle comprend que le choix de son environnement détermine sa motivation - des compétences peuvent se transposer efficacement. 

 LA SUITE DE L’HISTOIRE:  Aujourd’hui,  JULIETTE est actionnaire d'un studio de danse qu'elle dirige.

Voir aussi

Juliette, 39 ans, harcelée, licenciée, déprimée

Juliette, 39 ans, arrive face à moi en m’annonçant son état de déprime suite à un licenciement difficile. Assistante d’un PDG d’une PME de 20 personnes pendant I5 ans, elle apprend un beau matin que l’entreprise est vendue. Le choc pour elle et l’équ …

Jean-Luc, ravagé après le décès de sa soeur

Jean-Luc est un homme de 70 ans, fracassé par le deuil de sa seule soeur après des années de maladie. Il est arrivé à mon cabinet, déprimé, en rumination, coupé de sa vie sociale, perdant le goût de vivre...    "Dès la fin de la 1ère sé …

Thierry sent son licenciement venir

Début janvier, Thierry, 55 ans, DRH d’une société de logistique (700 personnes) depuis 3 ans, vient m’entretenir de son questionnement quant à sa fonction. Il a beaucoup bossé et a dû préparé un plan social. Sur le terrain, il se sent peu soutenu par …